-
JOURS
-
HEURES
-
MINUTES
-
SECONDES

13 et 14 avril : Forrest Yoga avec Jambo à ne rater sous aucun prétexte !

Tout ce que vous voulez savoir sur le yoga

Le yoga est-il réservé à une catégorie de personnes ?

Combien de fois on me dit “Je ne suis pas souple, je ne peux pas faire du yoga” ?

Beaucoup. Et j’ai beau dire que non, le yoga est ouvert à tous, la personne est tellement dans son mental baigné de certitudes (fausses ou maya, comme on dit en yoga, ce voile d’ignorance ou encore avidya, l’ignorance tout court – aparté : je vous mets les termes sanskrit pour que vous fassiez progressivement les connexions. Le mot recouvre alors un concept et tout deviendra encore plus facile au fur et à mesure. Aparté 2 : n’y voyez pas un étalage de connaissances. Je n’ai rien à y gagner : je n’aurai pas plus de lecteurs sur ce blog qui est gratuit, je n’aurais pas plus que mes 5 élèves en atelier…. ceci étant si ça vous intéresse, le blog contient une page consacrée à mes ateliers ici).

Alors la réponse est : NON, le yoga n’est pas réservé à une catégorie de personnes. Jeune, vieux, homme, femme, souple, pas souple, gros, mince, avec des pathologies, ou sans pathologie … le yoga est ouvert à tous.

Voyez pourquoi !

Qu'est ce que le yoga ? Le yoga tel qu'on le connaît en Occident

Les stéréotypes véhiculés par les réseaux sociaux malheureusement renvoient une mauvaise image du yoga.

En effet, quand on voit ces images de nénettes bien gaulées, jeunes, en legging bien moulé, brassière bien portée, maquillées et en train de réaliser une posture nécessitant une souplesse extrême, on peut se poser la question. Qu’est ce que le yoga ?

Le yoga a une histoire. Je ne vais pas vous parler de l’histoire dy yoga avec un grand H mais de son histoire en Occident.

Cela commence dans les années 60. Rishikesh et les Beatles. Formidable caisse de résonance pour une génération qui souhaite sortir du joug sociétal qui existe en Occident. Le yoga devient branché pour une catégorie de personnes : les beatniks !

Cette association subsiste encore puisqu’une frange de la population associe toujours yoga à fumer de l’herbe, aller en stop en Inde, s’habiller en pantalon patte d’éph’ et bandana ceignant le front.

Cette image a une certaine réalité puisque effectivement dans l’industrie du yoga on voit beaucoup passer de publicités, articles, ateliers sur le chamanisme, la prise d’ayahuasca ou d’autres drogues.

Un second mouvement, une deuxième vague progressive avec un apogée dans les années 2000 : le yoga – fitness. Nous sommes sur la vague descendante. Explosion de photos de personnes se contorsionnant dans tous les sens, en legging. Utilisation de musique dans les cours. Cours de yoga dans les salles de fitness.

Bref l’asana a son zénith !

Il en fait pour tout le monde. On peut déplorer l’édulcoration de ce qu’est le yoga. Mais les faits sont là. Dans les esparits, asana, la postire c’est yoga !

Ou presque ! Car à côté de ce phénomène mercantile, il y a la dérive sectaire bien réelle, celle là. Les rapports de la MILIVUDES sont à cet égard édifiants. Édifiants pour toute personne qui fait yoga innocemment mais si l’on plonge plus profondément dans les textes et la sociologie du yoga, on se rend compte alors que les dérives peuvent exister. Je vous renvoie sur le site de la MILIVUDES pour lire les deux derniers rapports.

Personnellement, dans mes premières années de pratique, j’ai souvent entendu les gens me dire de faire attention, de ne pas tomber dans une secte.

Qu'est ce que le yoga ? Sa définition

Yoga a été défini dans de nombreux textes mais je ne citerai que le plus connu chez nous les Yoga Sutra de Patanjali.

Dès le deuxième sutra du premier pada (chapitre si vous voulez), Patanjali nous dit ce qu’est yoga :

Yoga citta vrtti nirodah

योगश्चित्तवृत्तिनिरोध

Yoga est l’arrêt des fluctuations du mental

Ca veut dire quoi ?

Ça veut dire qu’après tout un cheminement notre mental cesse de s’identifier à tout ce qui est extérieur. Atman baigne alors dans sa propre lumière. Il est Brahman. (vous vous perdez dans ces concepts? alors un petit tour ici et ici).

Plus prosaïquement, vous êtes serein car vous voyez les choses telles qu’elles sont et vous ne vous laissez plus embarquez par la fausse réalité.

La promesse du yoga c’est samadhi dont le cousin pas si éloigné est le nirvana.

Le chemin du yoga

Imaginez que le yoga c’est un chemin. Il est constitué de 8 pavés. Aucun n’est supérieur à l’autre. Il n’y a pas d’étape. Ces 8 pavés s’imbriquent et forment le chemin parce qu’ils sont 8 et entiers.

C’est ce qu’on appelle le ASHTANGA YOGA : les 8 membres du yoga.

Ils sont définis dans le deuxièma pada des yoga sutra, sutra 29 “yama-niyama-āsana-prāṇāyāma-pratyāhāra-dhāraṇā-dhyāna-samādhayaḥ aṣṭau-aṅgāni “.

Les 8 pavés du chemin du yoga sont les yama, nyama, asana, pranayama, pratyahara, dharana, dyana, samadhi, soit

les réfrènements à l’égard de la société, la discipline, les postures, le contrôle du souffle, le retrait des sens, la concentration, la méditation et l’état d’unité.

ASHTA = huit

ANGA = membres

 

L’ashtanga yoga de Patajali n,’est pas le ashtanga yoga que vous pratiquez, style de yoga mis en place par Pattabhi Jois

Les bénéfices du yoga

Les bénéfices sont multiples :

au plan physique

– les douleurs physiques diminuent

– les articulations sont utilisées dans toutes leurs dimensions

– le souffle accompagne la douleur et permet de la gérer un peu plus

– respiration posée et pleinement régénératrice

– le corps s’assouplit

– le cœur travaille son endurance

– le dos se fortifie
– on améliore sa posture et son équilibre
– on développe sa force
– on affine sa silhouette mais on ne maigrit pas !

au plan émotionnel

– développement de la sérénité

– meilleure concentration

– stabilisation des émotions

– développement de l’acceptation de soi … et des autres

gestion du stress

– développement de la confiance en soi

 

au plan spirituel

– découverte d’un univers insoupçonné en soi et autour de soi

– réflexion sur la notion de personne

– développement de la compassion et de l’écoute des autres

– méditation

– peut être prière

– visions plus globale et holistique de la vie, de l’humanité et de la Terre

– développement de l’intuition

– développement de la créativité avec l’ouverture sur d’autres horizons

– réflexions larges sur la qualité de l’être

Comment choisir son style de yoga

Il existe différents styles de yoga asanas.

Certains sont dits “doux” : hatha yoga, yoga sur chaise, yoga nidra, yoga restauratif et yin yoga

Certains sont dits intenses : Iyengar, Kundalini Yoga

D’autres dynamiques : Vinyasa, Ashtanga et Forrest Yoga

Ne vous attendez pas à trouver un cours de réflexion dans une classe en studio. N’attendez pas non plus à ce que le prof soit là toujours à côté de vous pour vous aider.

Si vous souhaitez avoir des conseils très personnalisés, surtout si vous débutez, même si vous faites du sport, vous pouvez penser à prendre un ou deux cours particuliers. Mais le yoga demande, et ce sera la première leçon de celui-ci, de la patience. Puisque ce n’est pas un sport. Il ne s’agit pas de réussir une figure et de voir son EGO prendre le pas, bien au contraire. Il faut de l’humilité. Il n’y a pas d’esprit de compétition, il n’y a pas de trophée à gagner. Il n’y a pas de sol à toucher du bout des doigts dans une flexion avant. Il y a de l’écoute du corps.

Un bon prof c’est celui qui va vous demander non pas si vous faites les équilibres mais si vous avez des blessures afin de modifier les postures.

Toutes les postures sont modifiables. Cependant des styles seront plus adaptés que d’autres : la prise en charge d’une pathologie ou d’une blessure sera plus satisfaisante en Iyengar, Forrest Yoga, Yoga sur chaise et Yogathérapie.

Pour les personnes âgées, le Hatha Yoga, Yoga sur chaise, yoga nidra conviendront mieux.

Pour transpirer : le Bikram Yoga et le Vinyasa.

Pour méditer : le Kundalini Yoga et le yoga nidra

Pour reposer son corps : le yoga restauratif et le yoga nidra.

Le yin yoga est un bon style de yoga mais qui ne convient pas aux personnes ayant des blessures. De même

Prenez le temps pour choisir d’essayer différents styles si c’est possible, de vous donner le temps, de “sentir” le prof, de sentir ce qu’il a envie de partager, de faire passer, comment est la salle, le groupe.

N’abandonnez pas non plus dès la première séance en disant ce n’est pas fait pour moi. Généralement notre mental (citta) n’aime pas les changements et est très fort pour nous mettre des bâtons dans les roues.

Dites vous bien que les excuses que vous trouvez à chaque fois sont autant de boucliers protecteurs pour vous empêcher d’aller plus loin. Ce n’est ni la faute du prof, ni la faute du yoga.

yoga woman women

Le yoga est-il un truc de filles ?

ou dit autrement le yoga est-il un truc de gonzesses ! Le truc qui me fait bondir ! Bon d’accord, ce n’est pas très yogique comme attitude mais quand même…. Ne pas s’énerver sur ce point est un excellent moyen de mesurer à quel point le yoga agit sur le système nerveux. 

 

C’est vrai qu’il y a beaucoup de femmes qui pratiquent le yoga. Peut-être en ont-elles besoin plus que les hommes ? Cela signifie que les femmes ont besoin de lâcher du lest plus que les hommes ? Mais alors cela ne veut-il pas dire que la place de la femme dans la société est très dure ? Peut-être les femmes font-elles preuve de plus de sagesse en reconnaissant ce besoin de reconnexion avec soi même comme étant essentiel. Mais alors n’est-ce pas le signe que quelque chose ne va pas bien dans notre société ?

NON ! le yoga est ouvert à tous. Malheureusement, tout le monde a surjoué la place de la femme dans le yoga. Nous les femmes en posant dans les magazines, en s’achetant le legging qui va bien, en faisant du yoga dans les studios de fitness, en participant au développement du vinyasa (bel intermédiaire entre le yoga classique et le fitness, disons le, et d’autant que je me suis formée en vinyasa – disons que je forcis un peu le trait mais je ne suis pas loin de la réalité.

La faute aux magazines qui poussent la mode du yoga.

Et puis cette idée folle que le yoga fait maigrir .. le yoga ralentit votre métabolisme, puisqu’il n’est pas une activité cardio. Cela va affiner votre silhouette en étirant vos muscles, vous allez certainement moins manger, ou plus sainement, vous allez boire du yogi tea (on le fait tous !!) mais ce ne sera pas le yoga en tant que tel qui vous aura fait maigrir, en tous les cas si vous ne suivez que les cours en studio.

Le yoga est ouvert à tout le monde. Ne serait-ce que, vous l’avez bien compris, le yoga ne s’arrête pas à la pratique de posture. Et heureusement.

Le yoga s’adresse à toute personne qui cherche une réponse à quelque chose, qui se cherche, qui s’interroge, qui essaie d’aller au-delà de son ressenti matériel. Mais pas que. Le yoga s’adresse à tous. Chacun y trouvera son compte et ses réponses.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises raisons pour faire le yoga : il y a juste un cheminement.

Si vous souhaitez suivre des ateliers avec moi, rendez vous sur la page ateliers du site, ici

tambour,yogi, yoga, drum, joy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut